Les hommes et les femmes sont séparés immédiatement.

Arrivée à Auschwitz

Auschwitz-Birkenau Des prisonniers sur le quai d’Auschwitz-Birkenau.
  • Imprimer

Sur le quai d’Auschwitz-Birkenau hommes et femmes sont séparés. Des médecins nazis décident qui, parmi les prisonniers, sera tué immédiatement.

Au cours de la troisième nuit, brusquement, le train s’arrête, au milieu de la nuit, environ à deux heures. Les portes des wagons s’ouvrent. 'Aussteigen, schnell, schneller' (dehors, plus vite, plus vite!) hurlent des hommes en uniformes rayés. Les prisonniers reçoivent l’ordre de laisser leurs bagages dans le train. 

Séparés les uns des autres

Ce sont les prisonniers d’Auschwitz, qui ont pour tâche de faire sortir les passagers des trains qui arrivent. Sur le quai, des SS avec des chiens surveillent. Ils ont des fouets à la main. Des projecteurs aveuglent les nouveaux venus. Les hommes doivent se mettre en rang d’un côté, les femmes de l’autre. C’est la dernière fois qu’Otto Frank verra sa femme et ses filles.

Des médecins SS examinent chaque prisonnier. Les enfants, les personnes âgées et les malades sont envoyés à la chambre à gaz, les autres prisonniers aux baraques. Les huit clandestins de l’annexe vont tous aux baraques.

Sélection de prisonniers sur la rampe d’Auschwitz-Birkenau. Les médecins nazis décident quels prisonniers seront immédiatement assassinés.

Au camp de Westerbork Les clandestins arrivent d’abord dans le camp de transit de Westerbork

8 août 1944, les huit clandestins sont déportés par train ordinaire au camp de Westerbork...

Lire la suite...

Déportation à Auschwitz Tous les clandestins sont déportés en même temps vers Auschwitz

Régulièrement, des trains partent de Westerbork pour les camps de concentration de l’Est...

Lire la suite...

Arrivée à Auschwitz Les hommes et les femmes sont séparés immédiatement

Sur le quai d’Auschwitz-Birkenau hommes et femmes sont séparés...

Lire la suite...