Les clandestins arrivent d’abord dans le camp de transit de Westerbork.

Au camp de Westerbork

Le camp de Westerbork Du camp de transfert de Westerbork, plus de 100.000 Juifs des Pays-Bas seront déportés dans les camps de concentrations.
  • Imprimer

8 août 1944, les huit clandestins sont déportés par train ordinaire au camp de Westerbork. Ils sont internés dans les baraques disciplinaires, réservées à ceux qui ne se sont pas présentés d’eux-mêmes. Dans la journée, ils doivent ouvrir des piles et en retirer le métal. C’est un travail salissant et le métal est nocif, mais les prisonniers ont le droit de se parler.

Voyage en train

Le 8 août 1944, au petit jour, on fait sortir les huit clandestins de leur cellule et ils sont conduits à la gare centrale. Un train les attend, un train de passagers ordinaire.

AFS_A_OFrank_III_001.005.jpgNous nous trouvions dans un train de passagers ordinaire ! Il nous importait peu que l’on referme les portes à clé derrière nous (...) Anne était comme collée à la vitre. Dehors, c’était l’été. Des prés et des champs de blé fraîchement moissonnés, des villages, défilaient sous nos yeux. Les câbles du téléphone oscillaient devant la fenêtre. Pour nous, tout cela signifiait la liberté.

Otto Frank

Après quelques heures, le train arrive à Westerbork, au nord-ouest des Pays-Bas. Les prisonniers sont enregistrés et répartis dans des baraques disciplinaires, réservées à ceux qui ne se sont pas présentés, mais qui sont entrés dans la clandestinité. Il y a des baraques pour hommes et des baraques pour femmes.

Ouvrir des piles

Les prisonniers travaillent dans la journée. Les femmes ont pour tâche d’extraire le métal des piles. C’est un travail salissant et malsain. Janny Brilleslijper, autre détenue : "À l’aide d’un burin et d’un marteau, nous ouvrions des piles et jetions le goudron dans un seau et le charbon dans un autre. À l’aide d’un tournevis, nous retirions la protection de métal et la déposions dans un troisième seau. Ce travail était très salissant et provoquait des crises de toux. C’était une occupation très monotone, mais heureusement nous avions le droit de parler."

Batterijen in Westerbork
Ouvrir des piles au Camp de Westerbork

Au camp de Westerbork Les clandestins arrivent d’abord dans le camp de transit de Westerbork

8 août 1944, les huit clandestins sont déportés par train ordinaire au camp de Westerbork...

Lire la suite...

Déportation à Auschwitz Tous les clandestins sont déportés en même temps vers Auschwitz

Régulièrement, des trains partent de Westerbork pour les camps de concentration de l’Est...

Lire la suite...

Arrivée à Auschwitz Les hommes et les femmes sont séparés immédiatement

Sur le quai d’Auschwitz-Birkenau hommes et femmes sont séparés...

Lire la suite...