Tous les clandestins sont déportés en même temps vers Auschwitz.

Déportation à Auschwitz

Des officiers allemands sur le quai du camp de transit de Westerbork, surveillant le départ du train.
  • Imprimer

Régulièrement, des trains partent de Westerbork pour les camps de concentration de l’Est. Le samedi 2 septembre, les noms des prisonniers pour le transport du lendemain sont lus. Parmi les 1019 noms, figurent ceux des huit clandestins de l’Annexe.

Train de marchandises

Le lendemain matin, un long train de marchandise attend sur le quai. Environ 70 prisonniers sont entassés dans chaque wagon. Hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux, bien portants et malades. La plupart restent debout. Les Frank réussissent à rester ensemble. Lenie de Jong van Naarden fait partie du convoi, elle raconte : "Beaucoup ont dormi, les filles Frank aussi. Contre leur père ou leur mère, tout le monde était épuisé."

Le transport Westerbork – Auschwitz Le panneau sur le train.

Épuisés

Le voyage en train dure longtemps, trois jours. Dans chaque wagon, un seau fait office de toilettes. La puanteur est vite insupportable. Les prisonniers ne peuvent plus rien avaler. Janny Brilleslijper : "Nous étions debout, nous appuyant les uns contre les autres. Il y avait de grandes ouvertures dans les wagons et deux trous recouverts d’un épais grillage en guise d’aération. Si l’on se trouvait près de l’un de ces trous, de deux choses l’une, ou on souffrait moins de la puanteur ou on attrapait froid à cause des courants d’air." Par moments, le train roulait vite, parfois lentement. Rosa de Winter-Levy dira plus tard à propos de son voyage en train : : "Au bout de deux jours, nous étions exténués, ici un homme rendait l’âme, là une vieille femme se trouvait mal, des enfants pleuraient, c’était quasiment insoutenable."

Au camp de Westerbork Les clandestins arrivent d’abord dans le camp de transit de Westerbork

8 août 1944, les huit clandestins sont déportés par train ordinaire au camp de Westerbork...

Lire la suite...

Déportation à Auschwitz Tous les clandestins sont déportés en même temps vers Auschwitz

Régulièrement, des trains partent de Westerbork pour les camps de concentration de l’Est...

Lire la suite...

Arrivée à Auschwitz Les hommes et les femmes sont séparés immédiatement

Sur le quai d’Auschwitz-Birkenau hommes et femmes sont séparés...

Lire la suite...