Des clandestins, Otto Frank est le seul à survivre.

Le sort des clandestins

Auschwitz Le portail du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau.
  • Imprimer

Hommes et femmes se voient tatouer un numéro sur le bras, ils sont tondus et doivent enfiler des vêtements de déportés. Leurs propres vêtements leur sont confisqués. Les sexes sont séparés. Les hommes sont envoyés à Auschwitz I, le camp principal, situé à un kilomètre et demi. Les femmes restent à Auschwitz-Birkenau (Auschwitz II).

Le retour d'Otto

Il espère encore retrouver Anne et Margot en vie.

Plus

Le sort des hommes de l'Annexe

Otto Frank, Fritz Pfeffer, Hermann et Peter van Pels restent ensemble. Les prisonniers sont soumis à des travaux éprouvants, ils creusent des fossés. Peter a de la chance, il obtient une place au bureau de poste du camp. Les gardes et les prisonniers non-juifs ont le droit de recevoir du courrier. Ce poste permet à Peter de se procurer un peu de nourriture supplémentaire de temps en temps.En savoir plus

Camp de Neuengamme

Le sort des femmes de l'Annexe

Après leur arrivée et la sélection à Auschwitz-Birkenau, Edith, Anne et Margot sont envoyées ensemble dans une baraque. Auguste van Pels se trouve sans doute dans une autre partie du camp. Les détenues travaillent dans la journée, elles transportent des pierres ou entretiennent des plate-bandes. Il arrive que pour l’appel, elles doivent rester debout des heures durant et par tous les temps.En savoir plus

Camp de Bergen-Belsen

Les derniers jours de Margot et d’Anne Frank

Devant l’avancée des troupes russes vers le camp d’Auschwitz-Birkenau, les nazis décident d’évacuer le plus possible leurs prisonniers vers l’Allemagne. En particulier, ceux qui sont encore en mesure de travailler. Margot et Anne Frank sont sélectionnées pour être transférées vers Bergen-Belsen. Elles partent dans la nuit du 1er novembre 1944 dans des wagons de train surchargés. Leur mère Edith reste à Auschwitz.En savoir plus

Le jour de l’arrestation Le 4 août 1944, ce que tout le monde craignait a lieu

Par un jour chaud du mois d’août 1944, ce que les clandestins avaient toujours tant craint se produit : ils sont découverts…

Lire la suite...

Déportés aux camps Tout d’abord à Westerbork, puis à Auschwitz

"Au camp, il fallait que tout le monde travaille, mais le soir nous étions libres et nous pouvions nous voir...

Lire la suite...

Le sort des clandestins Des clandestins, Otto est le seul à survivre

Hommes et femmes se voient tatouer un numéro sur le bras, ils sont tondus et doivent enfiler des vêtements de déportés...

Lire la suite...
Boekenkast

La découverte des clandestins Les clandestins ont-ils été dénoncés ?

Lors de la descente de police, le 4 août 1944, les huit clandestins et deux de leurs protecteurs sont arrêtés...

Lire la suite...