Seul Otto Frank revient des camps.

Le sort des hommes de l'Annexe

Auschwitz sous la neige Le 27 janvier 1945, les soldats russes libèrent le camp d’Auschwitz-Birkenau. Ils n’y trouvent que 7650 survivants.
  • Imprimer

Otto Frank, Fritz Pfeffer, Hermann et Peter van Pels restent ensemble. Les prisonniers sont soumis à des travaux éprouvants, ils creusent des fossés. Peter a de la chance, il obtient une place au bureau de poste du camp. Les gardes et les prisonniers non-juifs ont le droit de recevoir du courrier. Ce poste permet à Peter de se procurer un peu de nourriture supplémentaire de temps en temps.

Le retour d'Otto

Il espère encore retrouver Anne et Margot en vie.

Plus

Hermann van Pels

Régulièrement, il y a des sélections : les prisonniers qui sont trop malades ou trop affaiblis pour travailler, sont envoyés directement à la chambre à gaz. Quelques semaines après leur arrivée, c’est le cas d’Hermann van Pels qui n’a plus la force de travailler. Il est sélectionné, puis gazé.

Fritz Pfeffer

En octobre 1944, Fritz Pfeffer est transféré à Neuengamme. Dans ce camp, des milliers de détenus meurent d’épuisement, de malnutrition et de mauvaises conditions hygiéniques. Fritz Pfeffer décède le 20 décembre 1944 à l’infirmerie. Il a alors 55 ans.

Neuengamme Prisonniers peu après la libération de Mauthausen

Peter van Pels

Peter van Pels quitte Auschwitz quelques jours avant, comme tous les prisonniers qui sont encore capables de marcher. Après un périple très éprouvant, il arrive au camp de Mauthausen en Autriche. Il travaille dans une carrière. Peter van Pels meurt d’épuisement probablement entre le 11 avril et le 5 mai 1945. 

Des prisonniers libérés dans le camp de concentration de Mauthausen.

Otto survit

Le 27 janvier 1945, des soldats russes libèrent le camp de concentration d’Auschwitz. Otto Frank fait partie des 7650 prisonniers encore vivants. Il ne pèse plus que 52 kilos, il en pesait 70 à l’Annexe. Otto ne se souviendra plus tard que des manteaux blancs immaculés des soldats russes. "C’étaient des gens bien. Il nous importait peu qu’ils soient communistes ou autre. La politique ne nous intéressait pas, seule notre libération comptait à ce moment-là."

Le sort des hommes Otto est le seul des huit clandestins à avoir survécu aux camps

Otto Frank, Fritz Pfeffer, Hermann et Peter van Pels restent ensemble...

Lire la suite...

Le sort des femmes Anne et Margot meurent à Bergen-Belsen

Après leur arrivée et la sélection à Auschwitz-Birkenau, Edith, Anne et Margot sont envoyées ensemble dans une baraque...

Lire la suite...

Les derniers jours de Margot et d’Anne Frank La fin

Devant l’avancée des troupes russes vers le camp d’Auschwitz-Birkenau, les nazis décident d’évacuer le plus possible leurs…

Lire la suite...