La présence de huit personnes dans l'Annexe secrète exige que l’on s’entende bien sur certains points.

Une journée dans l’annexe

La chambre de Hermann et d’Auguste van Pels.
  • Imprimer

Les clandestins se sont fixés un emploi du temps strict.

Le rituel du matin

Hermann van Pels se lève vers 6h45 suivi par les autres. De 8h30 à 9h00, ils ne doivent pas faire de bruit car les magasiniers commencent leur journée. Les employés de bureau, leurs protecteurs, ne sont pas encore arrivés. Ils commencent à 9h00. À ce moment-là, les clandestins se retrouvent dans la chambre d’Hermann et Auguste van Pels pour le petit déjeuner. Miep Gies vient alors jeter un coup d’œil à l’Annexe et en profite pour prendre la liste des courses. Il arrive que les protecteurs se rendent à l’Annexe au cours de la journée pour parler affaires ou apporter quelque chose.

La table dans la salle de séjour commune (photo de l’annexe réaménagée : Allard Bovenberg).

L’après-midi

À 12h30, les magasiniers rentrent chez eux et les clandestins respirent enfin. Ils préparent le repas et à 13h00, ils écoutent les informations de la BBC de Londres. À 13h15, le repas est prêt. Souvent, Bep Voskuijl se joint à eux et Jan Gies, Victor Kugler et Johannes Kleiman sont parfois présents eux aussi. Exceptionnellement, Miep Gies monte à l’Annexe. À 13h45 chacun retourne à ses occupations. On fait la vaisselle et puis, c’est l’heure de la sieste. Le plus souvent Anne ne dort pas, mais profite de ce moment pour écrire son journal.

Le "moment de liberté du soir"

À partir de 17h30, Bep annonce « le moment de liberté du soir », comme Anne l’appelle dans son journal. Le personnel d’Opekta est parti. Bep vient s’enquérir de ce dont les clandestins ont besoin et, à 17h45, elle rentre chez elle. Les clandestins occupent les bureaux pendant qu’Auguste van Pels et Edith Frank préparent le dîner. Et puis on dîne. L’heure dépend des informations à la radio.

Dormir

Vers 21h00, les clandestins préparent les lits, après avoir rangé et déplacé les meubles. À partir de 22h00 tout est calme à l’Annexe. Souvent, les clandestins ont du mal à trouver le sommeil, surtout lorsque les Allemands tirent sur les avions des Alliés.

Margot dort dans un lit coulissant (photo de l’annexe réaménagée : Allard Bovenberg).

Lire et étudier En particulier Anne et Margot étudient beaucoup

Otto et Edith Frank se préparent à une période de clandestinité qui risque d’être longue...

Lire la suite...