Otto Frank espère encore retrouver ses filles en vie.

À la recherche

  • Imprimer

Otto a appris la mort d’Edith durant son voyage de retour à Amsterdam. Il n’arrive pas à s’imaginer qu’il puisse continuer à vivre sans Anne et Margot. Il part à la recherche d’informations sur ses filles.

La mort de Margot et d'Anne

Anne et Margot meurent à Bergen-Belsen.

Plus

À la recherche de ses filles

Otto Frank met tout en oeuvre pour savoir ce que sont devenues ses filles. Il place une annonce dans un journal et parle avec des survivants qui rentrent des camps. Le 21 juin 1945, il écrit à sa sœur : "Je ne peux imaginer comment continuer sans les enfants, maintenant que j’ai perdu Edith. Cela me brise le cœur d’en parler. Bien sûr, je continue à espérer et à attendre, attendre et attendre."

Advertentie van Otto om zijn dochters te vinden
Otto Frank place un avis de recherche dans le journal afin de savoir ce que sont devenues ses filles.

La nouvelle de leur mort

Le 18 juillet 1945, il rencontre l’une des sœurs Brilleslijper, qui ont été témoins de la mort d’Anne et de Margot à Bergen-Belsen. Le lendemain, Otto envoie à sa famille une carte postale non illustrée annonçant la nouvelle. Par la suite, il envoie également une lettre à son frère Robert et lui demande de la faire parvenir à sa mère.

AFS_A_OFrank_III_001.005.jpgDe petits groupes venant des camps de concentration ne cessaient d’arriver et j’essayais de savoir quelque chose sur Margot et Anne. Finalement, j’ai rencontré deux sœurs qui se trouvaient avec elles à Bergen-Belsen. Elles m’ont raconté les derniers jours et la mort de mes enfants.

Otto Frank

Miep remet le journal d’Anne

Lorsque Miep apprend la nouvelle, elle remet à Otto toutes les notes d’Anne. Elle les a gardées précieusement dans un tiroir de son bureau dans l’espoir de pouvoir les rendre à Anne. En les lui remettant, elle dit à Otto : "Voici l’héritage que vous a laissé votre fille, Anne."

Elle dira plus tard à ce propos : "Je n’ai pas donné tout de suite les cahiers d’Anne [à Otto Frank] parce que j’espérais encore, bien qu’il y ait peu de chances, qu’Anne reviendrait… Lorsqu’en juillet 1945, nous avons appris qu’Anne et Margot étaient mortes à Bergen-Belsen, j’ai remis les feuilles et les cahiers d’Anne Frank à M. Frank. Je lui ai donné tout ce que j’avais gardé dans le tiroir de mon bureau."

Les notes d’Anne

De retour à Amsterdam Durant son voyage, Otto apprend la mort d’Edith

Après la libération, Otto Frank se remet lentement des privations...

Lire la suite...

À la recherche Otto espère encore retrouver ses filles en vie

Otto a appris la mort d’Edith durant son voyage de retour à Amsterdam...

Lire la suite...

Otto lit le journal d’Anne Il est extrêmement surpris par sa fille

Dans une lettre à sa mère, datée du 22 août 1945, Otto Frank mentionne le Journal pour la première fois : "Miep a pu,…

Lire la suite...

La nationalité d’Otto Frank Otto Frank opte pour la citoyenneté néerlandaise.

Au cours de l’été 1933, Otto Frank se fait inscrire au registre de l’état civil d’Amsterdam en tant que citoyen allemand...

Lire la suite...