Les Juifs sont le bouc émissaire. Ils se blâmés pour tous les problèmes en Allemagne.

L’antisémitisme de Hitler

Weimar, Aufmarsch der Nationalsozialisten
Adolf Hitler saluant une parade de NSDAP en Weimar Bundesarchiv, Bild BA_102-10541
  • Imprimer

Il est difficile d’indiquer une seule cause à l’origine de l’antisémitisme de Hitler (1889-1945), mais l’on peut citer par contre trois raisons principales : le climat antisémite dans la Vienne d’avant-guerre, la défaite allemande lors de la Première Guerre mondiale, et la conviction de Hitler qu’il existait des races supérieures et inférieures.

This poster advertised a speech that Hitler was due to make in May 1920.

Adolf Hitler et le NSDAP

Histoire visuelle sur la Timeline

Lire la suite...

Établissement de la dictature nazie

En l’espace de quelques mois, Hitler transforme l’Allemagne en une dictature. Le régime nazi poursuit les opposants politiques. Les Juifs sont sujets à des mesures discriminatoires et à la violence.

Lire la suite...
Boekverbranding, 1933

La répression des Juifs

La répression des Juifs en Allemagne débute dès l’arrivée d’Hitler et du NSDAP au pouvoir, en 1933. La législation anti-juive leur rend la vie impossible en Allemagne. Désespérés, un grand nombre d’entre eux fuient le pays.

Lire la suite...

L’antisémitisme à Vienne

Selon de nombreux historiens, les années que Hitler vécut à Vienne ont considérablement formé sa personnalité. De 1908 à 1913, le jeune Hitler tente en vain une carrière d’artiste-peintre à Vienne. La capitale autrichienne compte à l’aube de la Première Guerre mondiale (1914-1918) une importante communauté juive (près de 9% de Juifs sur une population de deux millions d’habitants), mais connaît aussi un climat ouvertement antisémite. Avec un maire (Karl Lueger) qui ne se cache pas d’être anti-juif et de nombreux journaux et revues hostiles aux Juifs, l’antisémitisme n’est d’aucune façon un tabou. Ce climat a sans aucun doute fortement influencé Hitler.

Défaite allemande

La défaite de l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale a un impact considérable sur l’image que Hitler se fait du monde ainsi que sur ses convictions politiques. Hitler est un soldat et – comme bien d’autres soldats allemands – a du mal à digérer la défaite de l’Empire allemand. Dans les milieux nationalistes et conservateurs, l’idée prévaut que l’Allemagne n’a pas perdu la guerre sur le champ de bataille, mais qu’elle a été trahie de l’intérieur, par un “coup de couteau dans le dos”. Les socialistes, les communistes et en particulier les Juifs en sont tenus pour responsables, même si plus de cent mille Juifs allemands ou autrichiens, dont douze mille périrent, ont servi dans l’armée.

Affiche gericht aan de Duitse vrouwen

Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP)

Au lendemain de la guerre, Hitler adhère à un nouveau parti d’extrême droite, le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), dont il devient rapidement l’homme fort grâce à ses talents d’orateur. Il remarque que ses discours à l’encontre des Juifs et des bolchéviques (souvent cités ensemble) trouvent un écho favorable auprès du public et des électeurs. Selon lui, les Juifs sont non seulement responsables de la défaite imméritée de l’Allemagne, mais font également obstruction au redressement du pays.

Opposition à la République de Weimar

Au lendemain de la guerre, l’Allemagne doit lourdement payer : en vertu du Traité de Versailles (1919), l’Allemagne se voit amputée de nombreux territoires et contrainte à payer de lourdes réparations aux Alliés vainqueurs. Pendant de longues années, le pays connaît une grave crise économique et politique. Hitler et son parti sont si farouchement opposés à la nouvelle République de Weimar qu’ils tentent un putsch en 1923 à Munich. La tentative échoue et Hitler est condamné à cinq ans de prison.

Hitler et d'autres défendeurs après leur procès, Avril 1924 Bundesarchiv, Bild 102-00344 / Heinrich Hoffmann / CC-BY-SA 3.0

Mein Kampf

Hitler purge seulement dix mois de prison et c’est durant cette période qu’il rédige Mein Kampf (Mon combat). Ce livre regorge de passages antisémites et de théories sur la supériorité de la race allemande (germanique). Hitler se montre partisan des théories raciales et plaide en faveur d’un plus grand "Lebensraum" (espace vital) pour le peuple allemand. La race allemande doit aspirer à l’hégémonie en Europe, au risque sinon de disparaître. C’est pourquoi, tout être atteint d’un handicap, ayant une sexualité déviante ou appartenant à une autre race doit être exclu de la population. Selon cette doctrine raciale, les Juifs constituaient une race inférieure qui gangrenait l’Allemagne et devait donc être mise au ban de la société.

Partisans loyaux

Il y a dans les années 1920 et 1930 des antisémites encore bien plus farouches et même bien plus virulents qu’Adolf Hitler. Mais avec ses discours bien rodés, truffés de remarques antisémites, son talent d’organisateur et sa ferveur nationaliste, il représente après le krach et la crise de 1929 une alternative séduisante pour de nombreux électeurs allemands. Il se voit entouré de partisans loyaux qui ne reculent pas devant la violence. Après leur arrivée au pouvoir en 1933, Hitler et le NSDAP mettent en pratique leurs idées avec succès.

AFS_A_OFrank_III_001.007.jpgJe me souviens que dès 1932 des groupes de la SA défilaient dans les rues en chantant " lorsque le sang juif jaillira sous nos lames.

Otto Frank
Leden van de SA marcheren door een Duitse stad.
Des membres de la SA défilent dans une ville allemande. Lieu inconnu, 1930-1932. Collection Willem Arends.

Années heureuses La vie en Allemagne est tout d'abord agréable

Otto Frank et Edith Holländer se marient le 12 mai 1925 à Aix-la-Chapelle...

Lire la suite...
Weimar, Aufmarsch der Nationalsozialisten

L’antisémitisme de Hitler Trois raisons principales

Il est difficile d’indiquer une seule cause à l’origine de l’antisémitisme de Hitler (1889-1945), mais l’on peut citer par…

Lire la suite...

Émigrer Les Frank sont en danger en Allemagne.

Otto et Edith Frank cherchent à quitter l’Allemagne...

Lire la suite...
Aufmarsch am Abend der Machtergreifung Hitlers

Établissement de la dictature nazie Les nazis s’en prennent aux opposants

En l’espace de quelques mois, Hitler transforme l’Allemagne en une dictature. Le régime nazi poursuit les opposants politiques. Les Juifs sont sujets à des mesures discriminatoires et à la violence.

Lire la suite...