Anne Frank et sa famille mènent une vie heureuse à Francfort-sur-le-Main. Au début des années trente, les Frank sont confrontés aux conséquences de la crise économique. Par ailleurs, la famille Frank ressent aussi maintenant l’ampleur de la popularité des nazis.

Anne et Margot à Francfort

Otto Frank avec sur ses genoux ses filles Anne et Margot. Francfort-sur-le-Main, 1931. Fotocollectie Anne Frank Stichting
  • Imprimer

Anne Frank et sa soeur aînée Margot naissent toutes les deux à Francfort-sur-le-Main. Elles ont une jeunesse heureuse. Elles sont très proches de leurs parents et entretiennent de bons rapports avec les enfants du voisinage. Au début des années trente, la famille déménage. Les conséquences de la crise économique se font ressentir. La situation politique se détériore également à mesure que les nazis et leur antisémitisme gagnent du terrain.

Margot

Margot Betti naît le 16 février 1926 à Francfort-sur-le-Main. Elle doit son second prénom à la soeur d’Edith, Bettina, qui est décédée. Ses parents la surnomment affectueusement "Mutz". Après la naissance de Margot, Edith tient un Merkbuch für das Leben unseres Kindes. Dans cet album de bébé, elle note les détails concernant la naissance de sa fille, le nom de la sage-femme, des informations sur la famille, les vaccinations et autres détails comme l’apparition de sa toute première dent. Elle y colle aussi de nombreuses photos. Margot a trois ans quand naît, le 12 juin 1929, sa petite soeur Annelies Marie, appelée Anne par sa famille. Dans l’album de bébé d’Anne, Edith écrit que Margot a vu sa petite soeur pour la première fois le 14 juin et qu’elle en est ravie.

Margot Frank. Son second prénom est Betti, d’après la soeur d’Edith morte en bas âge. © Anne Frank Fonds, Bazel / Anne Frank Stichting, Amsterdam

Jouer avec les enfants du voisinage

Les Frank habitent au Marbachweg à Francfort. Anne et Margot y connaissent une époque heureuse. De nombreux enfants vivent dans le voisinage et pratiquement tous les jours plusieurs d’entre eux viennent jouer avec Margot. Le jardin de la maison comprend un bac à sable où Anne passe beaucoup de temps. Elle est encore trop petite pour pouvoir quitter le jardin. Margot, elle, a déjà le droit d’en sortir pour aller jouer dans la rue avec ses petits camarades. Dès qu’elle sait marcher, Anne se joint souvent à eux. Bien des années plus tard, Hilde Staab, son amie d’enfance, se souviendra de sa mère et d’Edith, qui, de leurs fenêtres ou de leurs balcons, prenaient plaisir à regarder leurs enfants tant s’amuser dans le jardin.

Pour nous aussi les années au Marbachweg font partie des plus belles.

Edith Frank-Holländer, 1937

Des livres et des photos

Les enfants du voisinage n’appartiennent pas tous au même milieu. Certains sont catholiques, d’autres protestants ou juifs. Margot et ses petites camarades sont très curieuses de connaître leurs fêtes et traditions respectives. Ainsi, Margot est invitée par exemple à la fête de communion de Hilde, et quand la famille Frank célèbre la Hanouka les enfants du voisinage peuvent parfois y participer. La famille Frank est juive libérale, c’est-à-dire qu’elle n’est pas très pratiquante mais qu’elle respecte les traditions juives. Otto et sa famille se sentent avant tout allemands. Otto attache une grande importance à la lecture et aux études. Non seulement pour lui-même mais aussi pour ses deux filles. Otto est un amateur photographe passionné. Il fait souvent des photos d’Anne et de Margot en train de jouer avec les enfants du voisinage, ou bien lors d’une excursion ou bien encore en visite chez leurs grands-parents Holländer à Aix-la-Chapelle.

Pim

Anne et Margot adorent leur père. En général, leur mère et elles l’appellent affectueusement Pim. Le soir, avant d’aller coucher ses filles, Otto leur raconte parfois encore une petite histoire. La plupart du temps, il invente lui-même ces histoires. Souvent, elles portent sur "Les deux Paula", deux petites filles qui vivent plein d’aventures. La gentille Paula est la plus obéissante des deux, la vilaine Paula commet toutes sortes de diableries. Anne et Margot écoutent toujours ces histoires avec grand plaisir.

307 Marbachweg, Francfort-sur-le-Main Fotocollectie Anne Frank Stichting

Une nouvelle rue

En 1931, Otto, Edith, Margot et Anne quittent le Marbachweg pour s’installer dans la Ganghoferstraße. Les Frank déménagent car ils doivent économiser sur les frais de logement. La banque de la famille Frank subit de lourdes pertes et les revenus d’Otto baissent rapidement. De plus, le propriétaire de la maison située au Marbachweg est membre du NSDAP, un parti antisémite. Selon Hilde, la famille Frank aurait décidé d’aller vivre ailleurs en raison de la détérioration de ses rapports avec le propriétaire. Plus tard, le fils du propriétaire déclarera cependant que son père avait dû adhérer au NSDAP au risque de perdre sinon son emploi et non pas par haine des Juifs.

Ganghoferstrasse, Francfort-sur-le-Main. Fotocollectie Anne Frank Stichting

Après leur déménagement en 1931 du Marbachweg à la Ganghoferstraße, Anne et Margot restent amies avec les enfants de leur ancien quartier. Plus tard, leur ex- petite voisine Gertrud Naumann racontera que la famille Frank lui manquait beaucoup. C’est pourquoi elle continue à se rendre pratiquement toutes les semaines chez eux pour jouer avec Margot dans le bac à sable. Les Frank ne vivent pas très loin de leur ancienne maison et il existe de beaux sentiers et de belles petites collines pour faire de la luge l’hiver, quand il y a de la neige. Les petites filles Frank se font rapidement de nouveaux amis dans leur nouveau quartier.

Margot va à l’école

Dans le quartier de leur nouvelle maison se trouve la Ludwig Richter Schule, et le 6 avril 1932 Margot connaît son premier jour de classe. L’école est dirigée par un directeur aux idées modernes et parfois les cours ont même lieu en plein air. Les élèves sont encouragés à apprendre par eux-mêmes et à tisser des liens d’amitié avec leurs maîtres et leurs maîtresses. Otto Frank écrit à sa mère en juin 1932 : "Margot est un ange, elle avait aujourd’hui une randonnée scolaire. Elle était folle de joie..."

Nouveau déménagement

Ils habitent un peu moins de deux ans dans la Ganghoferstraße, jusqu’au jour où, pour des raisons financières, ils doivent s’installer chez la grand-mère Frank, la mère d’Otto. Comme son école se trouve maintenant plus éloignée de leur maison, Margot en fréquente désormais une autre située plus près de chez eux, la Varrentrapp Schule. Otto et Edith espèrent que Margot ne souffrira pas trop de son origine juive, mais malheureusement c’est l’inverse qui se produit.

Les parents d’Anne La vie d’Otto et d’Edith Frank

Otto Frank et Edith Holländer se marient en 1925. Ils ont deux filles : Margot et Anne. Ils mènent une vie de famille heureuse, mais ils connaissent des revers financiers.

Lire la suite...

Anne et Margot à Francfort Jeunesse et années de scolarité

Anne Frank et sa famille mènent une vie heureuse à Francfort-sur-le-Main. Au début des années trente, les Frank sont confrontés aux conséquences de la crise économique. Par ailleurs, la famille Frank ressent aussi maintenant l’ampleur de la popularité des nazis.

Lire la suite...

Temps difficiles en Allemagne Revers financiers et antisémitisme

En raison de la crise économique, les affaires d’Otto Frank vont mal. C’est cette situation mais aussi la prise de pouvoir par les nazis en 1933 qui amènent la famille Frank à décider d’émigrer. À la fin de l’année, elle s’installe aux Pays-Bas.

Lire la suite...
Weimar, Aufmarsch der Nationalsozialisten

L’antisémitisme de Hitler Trois raisons principales

Il est difficile d’indiquer une seule cause à l’origine de l’antisémitisme de Hitler (1889-1945), mais l’on peut citer par…

Lire la suite...
Aufmarsch am Abend der Machtergreifung Hitlers

Établissement de la dictature nazie Les nazis s’en prennent aux opposants

En l’espace de quelques mois, Hitler transforme l’Allemagne en une dictature. Le régime nazi poursuit les opposants politiques. Les Juifs sont sujets à des mesures discriminatoires et à la violence.

Lire la suite...