L’exposition itinérante "Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui" est présentée dans toutes les régions du monde.

Maroc

  • Imprimer

Le Maroc est le premier pays du monde arabe à avoir reçu l’exposition itinérante Anne Frank. Le projet “Apprentissage de la Tolérance. Anne Frank – Une Histoire d’Aujourd’hui” fut implanté pour la première fois en Juin 2010 à Rabat.

Exposition itinérante

« Anne Frank - une histoire d'aujourd'hui »

En savoir plus

Free2choose-éducatif

Dans ce programme de débat, des jeunes discutent de droits fondamentaux qui sont en conflit les uns avec les autres.

Plus

Lire et écrire avec Anne Frank

Comment vivait Anne Frank durant les persécutions ? Quelle place occupaient pour elle la lecture et l’écriture durant sa réclusion ?

En savoir plus

Inauguration

En collaboration avec le Centre de Démocratie, une ONG basée à Rabat, la version arabe de l’exposition itinérante fut inaugurée à la ‘Maison de la Jeunesse Al Amal’, dans le quartier El Mansour de Rabat. Avant l’ouverture officielle, des jeunes âgés de 14 à 16 ans avaient étés formés comme guides de l’exposition. La semaine suivante, ils ont ainsi guidés plus de 300 visiteurs, dont la majorité d’écoles voisines. Le documentaire “La brève vie d’Anne Frank” a été produit en langue arabe par le Centre de Démocratie et fait partie du programme éducatif de l’exposition.

Panneaux complémentaires sur le thème du génocide

Un atelier a été organisé en octobre 2010 par le Centre de Démocratie. Cet atelier avait pour objectif de décider avec les étudiants des éléments retenus pour les panneaux sur le génocide des Tutsis au Rwanda et le génocide en Ex-Yougolsavie. Pendant deux jours, photos, témoignages et autres matériaux furent choisis. Ainsi, six panneaux complémentaires à l’exposition furent produits en janvier 2010 par la Maison Anne Frank. Ces derniers  ont été inaugurés avec l’exposition en février 2011.   

Centre des Droits des Gens – Fez

Une première collaboration avec le CDG eue lieu en mai 2010. Un atelier de deux jours fut organisé. Il était destiné aux directeurs d’écoles, professeurs et membres du CDG  et visait à soutenir la pertinence de l’histoire d’Anne Frank pour le Maroc. Il avait aussi pour objectif d’explorer le thème du génocide.

Fin juin, s’est tenue une formation de 16 guides (âgés de 17 à 24 ans) d’une durée de deux jours. Les jours suivants, l’exposition faisait partie d’une conférence où plus de 200 défenseurs des droits de l’homme se sont rendus. Cet évènement était soutenu par le Ministère National de l’Education et des Académies régionales de l’Education et la Formation.

En février 2011, l’exposition a été présentée à Larache et un séminaire pour les 26 guides s’est tenu grâce à des espaces mis à disposition par le Ministère de l’Education. Des professeurs et écoles ont participé au séminaire. Une semaine après Larache, l’exposition s’est rendue dans la ville avoisinante de Ksar-el-Kebir.

Free2choose

En coopération avec l’Institut Néerlandais au Maroc, des débats Free2Choose eurent lieu à Rabat et Casablanca. Plusieurs thèmes furent abordés telle que la violation des droits de l’homme.  La nécessité de mener des débats ouverts sur ce sujet fut aussi abordé avec les jeunes (principalement des étudiants à l’université). Des thèmes et exemples de violation des droits de l’Homme particulièrement significatifs pour les jeunes marocains ont été retenus. La Maison Anne Frank et Amnesty International au Maroc planifient en 2011 d’organiser d’autres ateliers et de réaliser des clips en s’appuyant sur le concept de Free2choose.