L'histoire d'Anne Frank est emblématique

  • Imprimer

Traduit en près de 70 langues, publié à plus de 30 millions d’exemplaires, le Journal d’Anne Frank est probablement l’œuvre d’auteur la plus célèbre au monde. L’histoire d’Anne Frank permet de découvrir l’histoire de la Shoah, et dans le même temps, d’apprendre à analyser le passé pour mieux éclairer les enjeux du présent.

La lecture du Journal d’Anne Frank suscite toujours le même engouement chez les jeunes : Anne Frank a l’âge de ses lecteurs, elle rédige avec passion et talent, c’est une adolescente fougueuse, révoltée, victime d’un monde devenu fou… Mais elle demeure une adolescente comme tant d’autres, en cela, les jeunes s’identifient à elle comme à une héroïne. Ses mots leur parlent, son parcours les interpelle. Et la révélation de sa mort, à la fin du livre, les bouleverse souvent.

À elle seule, Anne Frank nous émeut plus que les innombrables victimes qui ont souffert comme elle, mais dont l'image est restée dans l'ombre. Il faut peut-être que les choses en soient ainsi : si nous devions et si nous étions capables de partager les souffrances de chacun, nous ne pourrions pas vivre.

Primo Levi

Une histoire de vie bouleversée

Au-delà de cet engouement, marqué par l’émotion, cette œuvre fondamentale et initiatique se révèle particulièrement riche pour motiver l’intérêt des élèves et leur permettre d’appréhender une histoire particulièrement difficile à transmettre. En cours de français, comme en cours d’histoire, de morale ou de philosophie…, le témoignage d’Anne Frank, figure emblématique de la Shoah, constitue un support exceptionnel pour une exploitation pédagogique.

Chaque étape de son parcours de vie, et plus largement celui de sa famille et de son entourage proche, a été profondément modifié par l’impact du contexte politique. Dans ce contexte, les membres de la famille Frank, comme les autres clandestins de l’Annexe, ont été contraints à l’exil puis à la clandestinité avant d’être dénoncés, déportés et assassinés durant la Shoah.

Le point de vue des victimes

L’histoire de vie d’Anne Frank et de ses proches illustre non seulement le cours sur le Seconde Guerre mondiale et sur la Shoah, mais elle permet d’incarner, de mettre des noms et des visages sur le génocide dont elle permet une approche essentielle : le point de vue de la victime traquée.

Le cours d’histoire prend alors une dimension particulière, en lien avec l’éducation à la citoyenneté, ouvert à la richesse du questionnement sur ce passé et sur les enjeux qu’il entretient avec notre histoire et notre présent.

Aller plus loin

Pourquoi parler d'Anne Frank en classe ?

L’histoire d’Anne Frank constitue un levier pédagogique particulièrement pertinent pour aborder l’histoire de la Shoah avec…

Lire la suite...

Pourquoi enseigner la Shoah ?

L’enseignement de la Shoah, pour lequel l’histoire d’Anne Frank peut constituer un excellent levier pédagogique, permet…

Lire la suite...

Que savent mes élèves de la Shoah ?

En France comme en Belgique, les programmes scolaires prévoient que les thématiques de la Seconde Guerre mondiale et de la…

Lire la suite...
Young German boy walking down dirt road

Parler du génocide : quels mots et quelles images ? Parler du génocide

L’enseignement de la Shoah confronte les enseignants et les éducateurs à la difficulté de trouver les mots justes, de choisir…

Lire la suite...
Anti-Joodse maatregelen

Choix et dilemmes durant l’Occupation Ceux qui ont conservé leur humanité

Certains documents permettent d'analyser avec les élèves comment s'est préparée l'accoutumance des populations non-juives à…

Lire la suite...

Victimes, protecteurs, bourreaux et témoins

La société durant la Shoah se composait d'individus que nous pouvons répartir en quatre catégories : les…

Lire la suite...
Nederlandse kinderen vieren de bevrijding van Velp

Matériel visuel et sonore historique en classe

Les films et les photos datant de la Seconde Guerre mondiale rendront votre cours plus vivant et placeront temporairement vos…

Lire la suite...