Parler du génocide : quels mots et quelles images ?

  • Imprimer

L’enseignement de la Shoah confronte les enseignants et les éducateurs à la difficulté de trouver les mots justes, de choisir des images pertinentes pour évoquer le génocide perpétré par les nazis, en veillant à ne pas laisser les élèves seuls face aux émotions  provoquées.

Il convient d’être très prudent dans l’utilisation des images, notamment avec les élèves les plus jeunes : les enfants de moins de dix ans ne possèdent pas encore les compétences cognitives et socio-émotionnelles nécessaires pour intégrer et assimiler des images choquantes. Les photographies et vidéos doivent toujours être montrées dans un objectif pédagogique précis, identifié par l’enseignant, accompagnées d’un travail avec les élèves et dans tous les cas utilisées avec réserve.

Voir dans la rubrique Ressources pédagogiques : Quels mots pour dire la destruction des Juifs d’Europe ?

Le choix des images

Les images de charnier, par exemple, ne permettent pas de « voir » le crime : les élèves sont d’ailleurs surpris d’apprendre que les bulldozers de Bergen-Belsen étaient conduits par les soldats des armées de Libération. Certaines images comme celles que l’on peut voir dans le film « Nuit et brouillard » (A. Resnais, 1956) perturbent plus qu’elles n’aident à appréhender le crime. La seule émotion ne peut pas aider à penser ces événements.

L'iconographie concernant Auschwitz ne permet pas non plus, à elle seule, de donner à voir le crime : les chambres à gaz ont été détruites, les corps réduits en cendres et des arbres plantés sur ce terreau humain. Les nazis ont pratiquement anéanti toute trace de vie juive tout comme ils ont tenté de gommer toute trace de leurs crimes.

La Shoah a essentiellement produit du vide, de l’absence, du néant. Pour donner à voir tout cela, nous devons avant tout essayer de présenter la vie, la multitude et la diversité qui existaient avant l’anéantissement.

L'importance des mots utilisés

La nouveauté radicale du meurtre de masse tient encore à une notion immémoriale, qui faisait jusqu’alors qu’un être humain reste une personne, même dans la haine et la volonté de destruction qu’on lui porte. Or, la déshumanisation des victimes, du vocabulaire utilisé jusqu’aux méthodes d’assassinat, est édifiante : du point de vue des bourreaux, on ne parlait pas de personnes mais de « cargaison », de « traitement spécial » destiné à détruire des « bacilles », « objets », « matériel à traiter » : ces faits ont laissé une empreinte dont nous ne pouvons aisément nous défaire.

La Shoah n’a pas seulement tué six millions de personnes, elle a également tué la mort qui nous humanise.

Georges Bensoussan

Aller plus loin

Pourquoi parler d'Anne Frank en classe ?

L’histoire d’Anne Frank constitue un levier pédagogique particulièrement pertinent pour aborder l’histoire de la Shoah avec…

Lire la suite...

Pourquoi enseigner la Shoah ?

L’enseignement de la Shoah, pour lequel l’histoire d’Anne Frank peut constituer un excellent levier pédagogique, permet…

Lire la suite...

Que savent mes élèves de la Shoah ?

En France comme en Belgique, les programmes scolaires prévoient que les thématiques de la Seconde Guerre mondiale et de la…

Lire la suite...
Anti-Joodse maatregelen

Choix et dilemmes durant l’Occupation Ceux qui ont conservé leur humanité

Certains documents permettent d'analyser avec les élèves comment s'est préparée l'accoutumance des populations non-juives à…

Lire la suite...

L'histoire d'Anne Frank est emblématique Le parcours d'Anne Frank pour aborder la Shoah

Traduit en près de 70 langues, publié à plus de 30 millions d’exemplaires, le Journal d’Anne Frank est probablement l’œuvre…

Lire la suite...

Victimes, protecteurs, bourreaux et témoins

La société durant la Shoah se composait d'individus que nous pouvons répartir en quatre catégories : les…

Lire la suite...
Nederlandse kinderen vieren de bevrijding van Velp

Matériel visuel et sonore historique en classe

Les films et les photos datant de la Seconde Guerre mondiale rendront votre cours plus vivant et placeront temporairement vos…

Lire la suite...