Quelles représentations ont-ils de cette période ?

Que savent mes élèves de la Shoah ?

  • Imprimer

En France comme en Belgique, les programmes scolaires prévoient que les thématiques de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah soient étudiées plusieurs fois durant le parcours d’un élève.

La multiplicité des approches et le cursus conçu de façon spiralaire permettent d’aborder les mêmes contenus à plusieurs reprises, mais avec un degré d’enrichissement plus profond, lié à la maturité des élèves.

Mais cette organisation présente un écueil : certains élèves déplorent que cette thématique (en particulier la question de la Shoah) soit trop fréquemment abordée. Cette impression cohabite avec le constat fait par les élèves eux-mêmes qu’ils n’ont qu’une connaissance superficielle du sujet, ne leur permettant pas de véritablement comprendre le phénomène.

Le ressassement autour de la Shoah nourrit l’illusion de savoir et de comprendre, quand cette connaissance relève au contraire du long, du lent, du silencieux travail de la lecture et de la réflexion.

Georges Benssoussan - « Editorial » de la Revue d’histoire de la Shoah. Enseigner l’histoire de la Shoah. France 1950-2010, 2010, n°193, p.5-18

Confronter les élèves à la diversité des sources

Il y aurait donc à la fois une méconnaissance profonde de l’histoire de l’événement, doublée d’une impression de savoir largement partagée. La Shoah constitue un sujet très médiatisé, et l’étude de son histoire se heurte, d’emblée, au « croire savoir » : l’essentiel des connaissances des élèves relatives à ce sujet proviendrait du milieu familial, des médias (films, documentaires, livres, BD, Internet…) et des lieux de mémoire (G. Grandjean, Les jeunes et le génocide des Juifs. Analyse sociopolitique, ed De Boek, 2013).

Nous devons prêter attention à cette singularité car une connaissance diffuse peut faire obstacle à notre enseignement. Avant tout, il convient de se demander comment nos élèves ont eu « connaissance  » de la Shoah ?

Cette question – qui peut leur être posée directement – permet de révéler la représentation qu’ils se font de ces événements, de sonder leurs connaissances et de les inviter à préciser d’où ils tirent leurs informations en recherchant des sources.

Dans un contexte particulièrement marqué par le négationnisme, il convient, bien entendu, de mettre les adolescents en garde : nous trouvons ici une formidable opportunité d’amener nos élèves à apprendre à rechercher, à étayer, à citer des sources ainsi qu’à reconnaître une source fiable et à rechercher des sources validées scientifiquement.

Aller plus loin

Pourquoi parler d'Anne Frank en classe ?

L’histoire d’Anne Frank constitue un levier pédagogique particulièrement pertinent pour aborder l’histoire de la Shoah avec…

Lire la suite...

Pourquoi enseigner la Shoah ?

L’enseignement de la Shoah, pour lequel l’histoire d’Anne Frank peut constituer un excellent levier pédagogique, permet…

Lire la suite...
Young German boy walking down dirt road

Parler du génocide : quels mots et quelles images ? Parler du génocide

L’enseignement de la Shoah confronte les enseignants et les éducateurs à la difficulté de trouver les mots justes, de choisir…

Lire la suite...
Anti-Joodse maatregelen

Choix et dilemmes durant l’Occupation Ceux qui ont conservé leur humanité

Certains documents permettent d'analyser avec les élèves comment s'est préparée l'accoutumance des populations non-juives à…

Lire la suite...

L'histoire d'Anne Frank est emblématique Le parcours d'Anne Frank pour aborder la Shoah

Traduit en près de 70 langues, publié à plus de 30 millions d’exemplaires, le Journal d’Anne Frank est probablement l’œuvre…

Lire la suite...

Victimes, protecteurs, bourreaux et témoins

La société durant la Shoah se composait d'individus que nous pouvons répartir en quatre catégories : les…

Lire la suite...
Nederlandse kinderen vieren de bevrijding van Velp

Matériel visuel et sonore historique en classe

Les films et les photos datant de la Seconde Guerre mondiale rendront votre cours plus vivant et placeront temporairement vos…

Lire la suite...