De la cachette au musée - L'histoire de la Maison Anne Frank (3)

Rénovation, extension et conservation

  • Imprimer

Après une première phase de travaux en 1960 avant son ouverture au public, la Maison Anne Frank a subi deux phases de rénovations majeures. L’Annexe, c'est-à-dire les lieux où les clandestins se sont cachés pendant l’Occupation, a été réhabilitée avec le plus grand soin afin de la conserver dans son état d’origine. La partie de l’immeuble du 263 Prinsengracht ainsi que le bâtiment mitoyen du 265 ont été, au fil des années, l’objet de nombreux réaménagements pour les besoins du musée.

Conservation de la chambre d'Anne

Restauration du mur aux images

Plus

La résidence pour étudiants construite à la fin des années 50 à l’angle du Prinsengracht et du Westermarkt a été abattue dans les années 90 et est remplacée par un bâtiment intégrant des espaces du nouveau musée, des bureaux pour le personnel et de nouveaux logements pour étudiants.

Otto Frank en burgermeester Van Hall (rechts) met echtegenote voor het pand Prinsengracht 263 FH dat wordt gerestaureerd. Bord No admittance during restauration in drie talen
De haut en bas : Otto Frank (à gauche), le maire Van Hall (à droite) et son épouse devant le 263 Prinsengracht pendant la restauration ; Pancarte en trois langues "Pas d’entrée durant la restauration".

La première phase de la réhabilitation, et la seule durant laquelle la Maison Anne Frank a été fermée au public, s’est déroulée de 1970 à 1971. Le bâtiment d’origine ne pouvait plus supporter le nombre croissant de visiteurs – jusqu’à 1 500 par jour durant l’été - d’autant qu’on devait emprunter le même passage pour entrer et sortir… Des transformations majeures sont alors engagées.

La Maison Anne Frank ferme pour travaux d’octobre 1970 à février 1971 : poutres et planchers sont changés, les enduits sont refaits et un passage est ouvert entre le bâtiment donnant sur le canal et l’étage supérieur de l’Annexe, ce qui permet d’éviter que les visiteurs ne doivent ressortir par la bibliothèque pivotante et les escaliers étroits. Cette modification radicale nuit un peu au sentiment ressenti d’enfermement dans la cachette, mais cet aménagement était indispensable pour accueillir un nombre croissant de visiteurs.

Ces premières rénovations sont financées par des appels aux dons à la radio lors d’une émission populaire qui s’appelait « Van Harte » (« Avec le cœur ») durant laquelle animateurs et bénévoles collectaient de l’argent pour de bonnes causes.

Un autre changement d’importance intervient à la même époque : celui de faire désormais payer l'entrée à la Maison Anne Frank, et ce malgré les réticences d’Otto Frank. En effet, la Fondation Anne Frank, gestionnaire des lieux, est alors dans une situation financière très difficile. Après de longs débats, il a été convenu de fixer le droit d’entrée à un florin symbolique, un compromis qui satisfait tout le monde, y compris Otto.

Twee bezoekers bij de entree met bord toegangsprijzen (1979)
Deux visiteurs devant l’entrée de la Maison Anne Frank où est désormais mentionné le tarif d’entrée (1979)

La seconde phase de réhabilitation de la Maison Anne Frank, la plus importante, débute au milieu des années 1990. Ce projet de restauration et rénovation des lieux était devenu nécessaire en raison de l’accroissement constant du nombre de visiteurs et de la nécessité de restructurer le musée.

L’objectif est alors de recréer le bâtiment d’origine, tel que le décrivait Anne Frank, en restructurant la partie avant de l’immeuble afin qu’il se trouve semblable à qu’il était durant la guerre. La visite de la Maison Anne Frank devient ainsi, au-delà de la visite d’un musée au sens traditionnel, une expérience personnelle incomparable, comme un retour dans le temps. 

Le projet de réhabilitation s'effectue en quatre étapes :

  • Préservation de l’Annexe, en particulier de la chambre d’Anne ; 
  • Reconstruction des autres pièces du 263 Prinsengracht telles qu’elles étaient durant la guerre ;
  • Rénovation du 265 Prinsengracht ;
  • Construction de nouveaux bâtiments à l’angle du Prinsengracht et du Westermarkt.

Cette période de rénovation a duré cinq ans durant lesquels la créativité des maîtres d’œuvre a permis de maintenir les lieux accessibles au public. La maison bordant le canal a été réhabilitée telle qu’elle était durant la Seconde Guerre mondiale, grâce à différentes sources : des photographies d’époque, des descriptions très précises qu’en a fait Anne dans son Journal ainsi que les souvenirs de Miep Gies qui y a travaillé avant, pendant et après la guerre. Désormais, cet espace a retrouvé l’atmosphère qui y régnait à l'époque. 

Lors de cette rénovation, de nouveaux espaces ont pris la place des bâtiments qui abritaient des logements pour étudiants, ce qui a permis d’agrandir considérablement l’espace du musée et les aménagements pour le public. Cette nouvelle aile accueille également les bureaux de la plupart du personnel de la Maison Anne Frank.

La présence de logements pour étudiants au sein de la Maison Anne Frank date des années 1950 et résulte désormais d’un accord conclu avec la mairie et l’université d’Amsterdam au début des années 1990. Durant la rénovation, 24 unités d’habitation pour étudiants ont été créées au-dessus du café du musée, côté Westermarkt.

Anne Frank Huis. Bezoekers in de rij voor het Anne Frank Huis.
Anne Frank House. Visitors waiting in line for the Anne Frank House.
L’aile moderne de la Maison Anne Frank

Depuis les réaménagements et les extensions des années 1990, le musée poursuit son objectif de conservation des objets personnels que les clandestins ont utilisés dans l’Annexe. Il s’agit, en effet, de préserver l’authenticité de la cachette pour les générations futures.

Le célèbre mur de la chambre d’Anne, où elle avait collé ses images, a été restauré entre 1999 et 2008. Ce mur, resté presque intact lors de travaux des années 1950, n’avait pas été suffisamment protégé lors des travaux des années 1970.

En 2008, l’Annexe et le musée ont été dotés d’un système de climatisation adapté afin de maintenir une température constante et un degré d’hygrométrie stable.

De haut en bas : le mur aux images protégé par un film en plastique dans la chambre d’Anne Frank ; Restauration du mur aux images ; L’atelier de Nico Lingbeek.

Sauvée de la démolition Préserver la cachette

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Annexe du bâtiment qui borde le canal - 263 Prinsengracht - à Amsterdam a…

Lire la suite...
Juli 1968, zomerconferentie

Centre international pour la jeunesse L’idéal d’Otto

"La restauration de la maison est maintenant en bonne voie et nous espérons que l’Annexe secrète sera ouverte aux visiteurs…

Lire la suite...

Réhabilitations Restaurations et rénovations

Après une première phase de travaux en 1960 avant son ouverture au public, la Maison Anne Frank a subi deux phases de…

Lire la suite...
Minister Ronald Plasterk kijkt met belangstelling naar een getrouwe kopie van het dagboek van Anne Frank

Tous les manuscrits d'Anne exposés au musée

Les manuscrits originaux des Journaux d’Anne Frank ainsi que d’autres textes qu’elle avait rédigés durant la clandestinité…

Lire la suite...
Fototentoonstelling over Vietnamoorlog, jaren zestig

Expositions pédagogiques En lien avec le présent

Dès son ouverture au public (en 1960), la Maison Anne Frank est bien plus qu'un musée : elle organise, au fil…

Lire la suite...
Anne Frank Huis. Bezoekers bekijken de maquette van het huis.
Anne Frank House. Visitors looking at the model of the house.

Les visiteurs du musée d'hier et d'aujourd'hui

La Maison Anne Frank accueille d'innombrables visiteurs...

Lire la suite...
Anne Frank Huis. Eerste ruimte van de museumroute. 
Anne Frank House. First room of the museum route.

Mémoire et histoire Eduquer la jeunesse

S'il y a eu de nombreux changements depuis l’ouverture de la Maison Anne Frank au public (1960), l'essentiel est…

Lire la suite...