Le 23 août 2010 vers 13 heures 30, le marronnier dont parle Anne Frank dans son journal, ainsi que le carcan d'acier qui le soutenait, ont été renversés par le vent.

L’Arbre d’Anne Frank

Au cours des deux années qu’Anne Frank resta cachée dans l’Annexe (6 juillet 1942 – 4 août 1944), la nature et son désir de liberté se mirent à jouer un rôle de plus en plus grand. De la lucarne non blindée du grenier, Anne pouvait apercevoir le ciel, les oiseaux et le marronnier. Dans son journal, elle parle à trois reprises de l’arbre, la dernière fois étant le 13 mai 1944 : "Notre marronnier est totalement en fleur ; de haut en bas, il est bourré de feuilles et beaucoup plus beau que l’an dernier."

Boutique en ligne

Le journal d’Anne Frank et d’autres livres sont en vente dans notre boutique en ligne.

Se rendre à la boutique

Marrons

Le marronnier (un marronnier d’Inde), qui avait plus de 170 ans, se trouvait dans le jardin derrière la maison au 188 Keizersgracht et était l'un des plus vieux marronniers d’Amsterdam. En apprenant en 2005 que le marronnier était gravement malade, la Maison Anne Frank, avec l’autorisation du propriétaire, avait fait ramasser et germer des marrons pour pouvoir les offrir entre autres à des écoles Anne Frank. Depuis, un grand nombre d’écoles Anne Frank ont un petit arbre, ainsi que d’autres organisations et endroits à travers le monde. En 2009, 150 "descendants" ont été offerts au Amsterdamse Bos (forêt d’Amsterdam). Après trois années de quarantaine, les derniers arbustes du projet de semis de la Maison d’Anne Frank vont être plantés aux Etats-Unis en 2013.

Le marronnier vu du ciel

Soin

Le marronnier était soigné depuis de longues années par la Pius Floris Boomverzorging Amsterdam, à la demande de la municipalité d’Amsterdam. Les "descendants" ont  germé et ont été soignés dans les pépinières Bonte Hoek. Depuis 2008, le marronnier était pris en charge par la fondation Support Anne Frank Tree.

Support de renforcement

Après des pourparlers intensifs entre la municipalité, les riverains, la Fondation pour les arbres, la Maison Anne Frank et le propriétaire de l’arbre, un accord avait été conclu sur la préservation du marronnier. En avril 2008, l’arbre avait été doté d’une structure de soutien, tandis que son faîte avait été ancré. Le marronnier pourra ainsi être préservé pendant au moins cinq à quinze ans. La Fondation Support Anne Frank Tree avait été chargée de la mise en oeuvre de ces mesures.

Le marronnier doté de la nouvelle structure de soutien.

L'arbre renversé

Le 23 août 2010 vers 13 heures 30, le marronnier dont parle Anne Frank dans son journal, ainsi que le carcan d'acier qui le soutenait, ont été renversés par le vent. L'arbre s'est rompu complètement à environ un mètre au-dessus du sol. Par chance, personne n'a été blessé.

L'arbre renversé

Transport du bois

Le jeudi 26 et vendredi 27 août, le marronnier va être scié en tronçons et transporté ailleurs. La Maison Anne Frank n’est pas le propriétaire de l’arbre et n’a donc pas autorité sur la destination de l’arbre. Celle-ci relève de la fondation Support Anne Frank Tree: www.support-annefranktree.nl/. On ignore encore ce qui va être mis à l’emplacement de l’Arbre d’Anne Frank.  Il est possible qu’un greffon de cet arbre soit placé dans le jardin. Pour le moment, la souche dans le jardin rappelle la présence de l’arbre dans lequel Anne Frank trouvait parfois une consolation.

Citations du journal

Anne Frank a parlé à trois reprises du marronnier dans son journal.

23 février 1944
Nous avons regardé tous les deux le bleu magnifique du ciel, le marronnier dénudé aux branches duquel scintillaient de petites gouttes, les mouettes et d’autres oiseaux, qui semblaient d’argent dans le soleil et tout cela nous émouvait et nous saisissait tous deux à tel point que nous ne pouvions plus parler.


18 avril 1944
Avril est en effet radieux, ni trop chaud ni trop froid, avec de temps à autre une petite giboulée. Notre marronnier est déjà passablement vert et on voit même poindre çà et là de petites grappes de fleurs. 

 

13 mai 1944

Notre marronnier est totalement en fleur ; de haut en bas, il est bourré de feuilles et beaucoup plus beau que l’an dernier.

Citation d’Otto Frank

Lors d’un discours prononcé en 1968, Otto Frank décrit ce qu’il a ressenti en lisant le Journal d’Anne pour la première fois :

Comment aurais-je pu savoir à quel point il était important pour Anne de voir un bout de ciel bleu, d’observer le vol des muettes, et combien elle aimait le marronnier, quand je pense qu’elle ne s’était jamais intéressée à la nature. Mais elle aspirait à la nature, quand elle se sentait enfermée comme un oiseau dans une cage. Rien que le fait de penser au grand air lui remontait le moral. Mais elle a toujours gardé pour elle ces sentiments.