Il y a soixante six ans aujourd’hui paraissait la première édition du Journal d’Anne Frank sous le titre Het Achterhuis, « L’Annexe ».

66ème anniversaire du Journal d’Anne Frank

Eerste uitgave van het dagboek van Anne Frank

Il y a 66 ans aujourd’hui paraissait la première édition du Journal d’Anne Frank aux Pays-Bas sous le titre Het Achterhuis, “L’Annexe”. Otto Frank, père d’Anne et seul survivant des huit clandestins de l’Annexe, notait alors, le 25 juin 1947, dans son agenda le mot : « Livre ». Plus tard, il dira à propos de cet événement : "Comme Anne aurait été fière, si elle avait été là.".

Le retour d’Otto Frank

Après sa libération d’Auschwitz, Otto revient à Amsterdam. C’est au cours de ce voyage, qu’il apprend la mort de sa femme Edith, mais conserve l’espoir que ses filles Margot et Anne soient encore en vie. C’est peu après son retour qu’il apprend qu’elles n’ont pas survécu à leur déportation. Miep Gies, l’une des personnes qui les soutenaient lors de leur clandestinité, lui remet alors les feuillets du journal d’Anne Frank qu’elle avait conservées dans un tiroir de son bureau depuis le jour de leur arrestation.

Otto découvre en lisant le journal d’Anne qu’elle souhaitait publier après guerre un livre sur sa vie dans l’Annexe et avait réécrit dans cet objectif la majeure partie de son journal intime. Après avoir longuement hésité, Otto décide finalement de réaliser le vœu de sa fille.

“La voix d’une enfant”

Le texte de “L’Annexe” est d’abord dactylographié par Otto Frank qui le diffuse autour de lui jusqu’ à ce qu’il soit parvienne entre les mains de deux historiens, Jan et Annie Romein. Jan Romein est profondément touché par le texte . Le 3 avril 1946, il publie un article en première page du quotidien Het Parool sous le titre ‘La voix d’une enfant’. “Ce journal, tenu par une enfant et qui, à première vue, pourrait sembler anodin, incarne pour moi toute l’horreur du fascisme, plus encore que toutes les preuves que le procès de Nuremberg ait pu réunir”. L’article attire l’attention d’éditeurs et, le 25 juin 1947, la maison d’édition Contact, à Amsterdam, publie pour la première fois “L’Annexe. Lettres de journal du 14 juin 1942 au 1er août  1944” ; l’ ouvrage est tiré à 3.000 exemplaires.

“Ses pensées et ses sentiments étaient d’une telle profondeur"

Otto Frank se remémore ce qu’il a ressenti en lisant le journal pour la première fois : "J’ai commencé très doucement, quelques pages chaque jour, je ne pouvais pas en lire davantage. Les souvenirs douloureux me submergeaient. Pour moi, ce fut comme une révélation : une autre Anne qui m’apparaissait, différente de celle que j’avais perdue. Je n’aurais jamais soupçonné une telle profondeur de ses pensées et de son ressenti."

Un succès universel

Après une première édition en 1947 aux Pays-Bas, le Journal d’Anne Frank paraît en Allemagne et en France en 1950, suivi d’une traduction en langue anglaise, en 1952. Le livre a été depuis traduit en soixante-dix langues.

Aller plus loin

Jugement rendu dans le procès des Archives Anne Frank La Maison d’Anne Frank

Le Tribunal d’Amsterdam vient de rendre son jugement dans le procès qui opposait la Maison Anne Frank (Amsterdam) au Anne…

Lire la suite...

Ne m’oublie pas Un album de poésie

Juultje Ketellapper était une camarade de classe et amie d’Anne Frank...

Lire la suite...

L’exposition en ligne En ligne

L’exposition Anne Frank en ligne : her life, her diary, her legacy est maintenant disponible en douze langues...

Lire la suite...

Le jour de la naissance d'Anne Frank Le 12 juin

Le 12 juin 1942, Anne Frank fête son treizième anniversaire...

Lire la suite...

Un square Miep Gies à Amsterdam Miep Gies donne son nom à un square

Le square de la Hunzestraat à Amsterdam, a été aujourd’hui officiellement baptisé du nom de Miep Gies...

Lire la suite...