Hanneli Goslar à propos de sa rencontre avec Anne Frank

  • Imprimer

Transcription traduite d'une interview de Hanneli Goslar par David de Jongh et Teresien da Silva à Jérusalem, le 6 mai 2009.

Nous étions en Hollande depuis environ une semaine et ma mère devait aller à l'épicerie, elle m'a emmenée avec elle et, là-bas, il y avait aussi Madame Frank et sa fille. Les deux femmes - aucune ne connaissait le néerlandais –ont commencé  à discuter en allemand. Je pense que nous nous sommes juste regardées, je ne sais pas si nous nous sommes parlé, mais c'était notre première rencontre, la première semaine que nous étions en Hollande.

Quelques jours plus tard, ma mère m'a emmenée à la maternelle, je ne parlais pas la langue, je ne connaissais personne et je voulais rentrer à la maison, mais ensuite, j'ai aperçu Anne, de dos. Elle tenait un bâton et jouait de la musique sur de petites cloches. À ce moment, elle s'est retournée, m'a vu et a couru dans mes bras.

Il y a environ cinq ans, j'ai entendu ou lu que c'était aussi le premier jour d’école pour Anne. Elle ne connaissait personne et ne parlait pas non plus la langue mais elle m'avait rencontrée chez l'épicier.

À partir de ce jour, nous sommes devenues amies et à travers nous, nos parents également.